Visite royale

Jubilé du Consistoire israélite et de la Grande synagogue de Bruxelles

Mardi 4 décembre 2018 par N.Z.
Publié dans Regards n°1034

A l’occasion des 210 ans du Consistoire central israélite de Belgique, des 140 ans de l’inauguration de la Grande synagogue de Bruxelles et des dix ans de la Grande synagogue de l’Europe, une cérémonie solennelle était organisée ce lundi 26 novembre dans la synagogue de la rue de la Régence pour célébrer ce triple jubilé.

Le Roi Philippe et le Grand rabbin de Bruxelles, Albert Guigui

En présence du Roi Philippe, du ministre de la Justice Koen Geens et de représentants des cultes et de la laïcité, le président du Consistoire, Philippe Markiewicz, a rappelé l’esprit de tolérance dans lequel le judaïsme s’est inscrit en Belgique depuis plus de deux siècles. « Le maintien des traditions religieuses, avec ouverture et tolérance, et sans condescendance aucune, est source d’enrichissement pour tous, surtout si la liberté de conscience et le respect de l’autre dans sa différence sont mis en exergue ».

Philippe Markiewicz a également pris soin de souligner que l’immense majorité des Juifs de Belgique a toujours préféré la fidélité aux enseignements éthiques du judaïsme à une pratique religieuse dépourvue de sens. « Si nous évoquons la communauté juive, nous dirons simplement qu’un bon Juif n’est pas nécessairement celui qui vient tous les jours à la synagogue. Un bon Juif est surtout celui qui respecte le précepte “Aime ton prochain comme toi-même” quel qu’il soit », a déclaré Philippe Markiewicz. « Un bon Juif est en réalité, celui qui, héritier d’un passé plurimillénaire, met en application les valeurs universelles de l’éthique humaniste ».

Dans son allocution, le ministre de la Justice, également responsable des cultes, a salué la doctrine citoyenne et patriotique du Consistoire belge depuis sa création officiel en 1832. Félicitant les représentants du Consistoire, Koen Geens a additionné les trois anniversaires (210, 140, 10) pour ensuite donner rendez-vous dans 360 ans afin de célébrer en 2378 un triple jubilé dans le même état d’esprit !

Après avoir récité la prière pour la protection du Roi et pour la prospérité de l'Etat, le Grand Rabbin Albert Guigui a insisté sur l’impératif d’hospitalité et d’accueil de l’étranger dans la tradition juive en déplorant l’hostilité et la haine que des personnalités et des mouvements populistes nourrissent envers les migrants. Et à l’instar du Président du Consistoire, il a répété l’attachement viscéral de la communauté juive de Belgique aux valeurs démocratiques et assuré qu’elle ne renoncerait jamais à les défendre.


 
 

Ajouter un commentaire

http://www.respectzone.org/fr/
  • Par Ezekiel - 5/12/2018 - 11:22

    J étais présent à cette célébration et quel ne fut pas mon étonnement d y voir aussi présent le président du parti socialiste Di Rupo.
    Où est le minimum de dignité que nous sommes en droit d attendre des dirigeants communautaires ?
    Inviter celui qui déclarait il y a quelques années qu il ne savait pas qu il y avait des juifs pauvres et le recevoir dans notre Maison était déplacé. Je ne parle même pas des positions de cet individu conseillé par la baronne Susskind sur le conflit Israëlo palestinien.
    Ainsi nos représentants sont descendus bien bas et ne représentent finalement que bien peu d entre nous

  • Par Maurizio - 6/12/2018 - 14:55

    Moi je n y était pas mais je trouve votre texte scandaleux car monsieur di Rupo à été un grand premier ministre qui a aidé la communauté juive dans la mesure des moyens qui existaient lors de son mandat.
    Pourquoi lui reprocher de ne pas savoir qu il existe des juifs pauvres. Au moins il reconnaît qu il ne savait pas.
    Enfin quel est l objectif de mêler madame Susskind dans vos propos si ce n est être dénigrant vis à vis d une grande personne qui mérite autre chose que votre mépris
    J attends de vous que vous vous excuser à l égard des personnes que vous avez offensés

  • Par ARIE - 10/12/2018 - 10:39

    Monsieur le Modérateur,

    N'est il pas arrivé le temps pour ne plus publier les sempiternelles inepties produites par le dénommé Ezekiel qui passe son temps à écrire des propos n'apportant rien de constructif au débat si ce n'est des critiques sans fondement à l'égard de personnalités politiques ou même, plus grave, du CCLJ dont il use de l'hospitalité ?
    Vous me répondrez que la liberté d'expression existe. D'accord mais n'y a t-il pas de limite à user de cette liberté ?
    Dans l'attente de vous lire à ce sujet, recevez, Monsieur le Modérateur, ainsi que vos collaboratrices et collaborateurs mes sincères salutations en vous remerciant pour l'excellente qualité de ce forum lorsque Ezékiel ne s'y introduit pas.

    Arié