Élections israéliennes

La petite-fille de Shimon Peres critique sévèrement Benjamin Netanyahou

Mardi 9 avril 2019 par La Rédaction

Dans une vidéo diffusée sur Youtube, Mika Almog, la petite-fille de l’ancien président défunt Shimon Peres critique le « régime » du Premier ministre Benjamin Netanyahou. Cette vidéo est devenue virale sur les réseaux sociaux israéliens dans les derniers jours avant les élections. Les Israéliens se rendent aujourd'hui aux urnes pour élire leur nouveau parlement.

 

« Je n’ai pas peur de vous. Nous n’avons pas peur de vous. Nous en avons marre de vous et nous sommes fatigués de vous. Nous refusons de vivre sous un régime qui cherche à nous faire haïr les uns les autres sans raison », déclare-t-elle.

Mika Almog a également qualifié Benjamin Netanyahou de « tyran en devenir qui attaque les gardiens [d’Israël] » et elle l’a accusé de « détruire notre démocratie ».


 
 

Ajouter un commentaire

http://www.respectzone.org/fr/
  • Par Alice - 9/04/2019 - 12:55

    Et comme toujours le Cclj qui n en rate pas une diffusé ce crachat contre le premier ministre sur son site
    C est à croire que vous n avez rien d autre à proposer à vos lecteurs
    Pauvres que vous êtes

  • Par Ezekiel - 10/04/2019 - 9:58

    Alice
    Je ne comprends pas votre étonnement
    Pourquoi voudriez vous que le cclj dont on peut croire que l objet social est la critique du gouvernement légitime d Israël change sa ligne directrice
    On peut comme moi être en désaccord avec cette ligne mais il faut reconnaître le droit du cclj d avoir une opinion que nous ne partageons pas
    Merciau cclj de nous laisser nous exprimer
    E.M.

  • Par Anne-Rose Gingold - 10/04/2019 - 22:58

    Et comme toujours le cclj fait son travail, je ne vois pas en quoi la critique de la petite fille de Shimon Peres doit être qualifiée de crachat.
    Décidément les groupies de Bibi n'excellent que dans l'invective.
    Je suis infiniment reconnaissante au Cclj de partager avec nous des chroniques qui sont toujours, je le pense à charge et à décharge du gouvernement israélien.
    Cordialement
    Anne-Rose