Proche-Orient

Cessez-le-feu entre Israël et Gaza

Lundi 6 mai 2019 par AFP

Les leaders palestiniens à Gaza ont accepté un cessez-le-feu avec Israël tôt lundi après une escalade de violence ces deux derniers jours entre groupes armés palestiniens et Israël. Les tirs de roquette palestiniens ont tué 4 personnes côté israélien. La riposte israélienne aura fait 23 morts côté palestinien.

 

Suite à la médiation de l'Egypte, le cessez-le-feu est entré en vigueur à 4h30 (1h30 GMT), ont précisé un responsable du Hamas et un autre du groupe Djihad islamique, ayant requis l'anonymat. Un responsable égyptien a également confirmé l'information toujours sous couvert de l'anonymat, tandis qu'une porte-parole de l'armée israélienne n'a pas souhaité faire de commentaire.

Dans un signe d'accalmie, l'armée israélienne a annoncé la levée de toutes les restrictions imposées aux populations civiles israéliennes voisines de Gaza. Elle n'a pas fourni plus de précision, mais ces mesures comprennent généralement la fermeture des écoles ou des limites fixées aux rassemblements publics.

Cette nouvelle trêve, prononcée à quelques jours du début du Ramadan, intervient alors que les hostilités s’étaient intensifiées dimanche, au deuxième jour d'une escalade entre Israël et les groupes armés de la bande de Gaza.

Du côté israélien, quatre civils ont été tués par la salve de roquettes qui s'est abattue sur le pays et au moins un missile antichar, ont annoncé les autorités israéliennes.

Sur les 19 Palestiniens tués dimanche, au moins neuf ont été identifiés comme des combattants du Hamas et du Jihad islamique.

Ces violences remettent en cause une trêve fragile observée depuis fin mars entre Israël et le Hamas et ses alliés, qui se sont livré trois guerres dans l'enclave depuis 2008.

Quelque 250 roquettes ont été tirées samedi par des combattants palestiniens vers les localités du sud et du centre d'Israël, plusieurs dizaines de tirs étant interceptés par le système de défense anti-missiles.

Une Israélienne de 80 ans a été grièvement touchée par des éclats à Kyriat Gat, à 20 km de Gaza, et un Israélien de 50 ans a été blessé à Ashkelon, selon la police.

En soirée, les sirènes d'alarme ont continué de retentir dans les zones israéliennes limitrophes de Gaza, selon l'armée. La police a appelé les habitants à se rendre dans les abris à chaque alerte.

Le Jihad islamique, allié du Hamas à Gaza, a revendiqué le lancement d'une partie des roquettes et s'est dit prêt à poursuivre les tirs. Dans une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux, la branche armée du groupe a menacé d'attaquer plusieurs sites israéliens stratégiques, notamment l'aéroport international Ben Gourion près de Tel-Aviv.

En représailles, l'aviation israélienne a ciblé 120 positions du Hamas et du Jihad islamique, dont de nombreuses bases et un tunnel du Jihad islamique destiné à mener des attaques en territoire israélien, selon des sources militaires.

L'armée israélienne a détruit deux bâtiments de plusieurs étages dans la ville de Gaza, ont indiqué des résidents. L'armée a indiqué que l'un d'entre eux abritait les services de renseignements militaires et les services de sécurité généraux du Hamas.

Des résidents du quartier ont affirmé que l'immeuble de plusieurs étages abritait les locaux de l'agence de presse étatique turque Anadolu, une information confirmée par la Turquie qui a « condamné fermement » le raid et dénoncé une « agressivité sans bornes ».

Selon Anadolu, le personnel de l'agence a évacué l'immeuble peu avant la frappe qui avait été précédée d'un tir d'avertissement. Aucun journaliste n'a été blessé.

Dans ce contexte d'escalade, Israël a annoncé la fermeture des points de passage avec Gaza et des zones de pêche de l'enclave palestinienne.

A Bruxelles, la cheffe de la diplomatie européenne, Federica Mogherini, a appelé à l'« arrêt immédiat » des tirs de roquettes palestiniennes, ajoutant soutenir « les efforts déployés par l'Egypte et l'ONU pour calmer la situation ». Et de « réaffirmer l'attachement fondamental de l'UE à la sécurité d'Israël ».

« Ces attaques provoquent des souffrances indicibles pour les Israéliens et ne servent que la cause d'une violence sans fin et d'un conflit sans fin », a écrit Mme Mogherini dans un communiqué. « Une nouvelle escalade risque également d'inverser le travail pour soulager les souffrances de la population de Gaza, qui paie déjà un lourd tribut avec de nombreuses victimes », a-t-elle souligné. Pour Mme Mogherini, cette escalade « met encore plus en danger les perspectives de solutions à long terme, qui exigeront le retour de l'Autorité palestinienne à Gaza et des garanties de sécurité crédibles pour Israël ».

L'émissaire de l'ONU chargé du conflit israélo-palestinien, Nickolay Mladenov a appelé « toutes les parties à calmer la situation et à revenir aux ententes de ces derniers mois ».

Washington a de son côté dit soutenir le « droit » d'Israël « à l'autodéfense ».

Avant l’escalade de violences de ces derniers jours, un cessez-le-feu, annoncé par le Hamas, avait été négocié fin mars sous l'égide de l'Egypte et de l'ONU, permettant un rétablissement du calme pendant les législatives israéliennes du 9 avril.


 
 

Ajouter un commentaire

http://www.respectzone.org/fr/
  • Par Lucie - 8/05/2019 - 19:21

    Voici ce qu'a mis Mr Bretholz sur son profil facebook. Il a entièrement raison. Nos dirigeants communautaires sont tellement nuls qu'il soit nécessaire qu'un israélien vivant en Israël nous remue quelque peu. Je demande la démission de tous les soi-disant dirigeants communautaires tous aussi incapable les uns que les autres et la nomination de Mr Bretholz au poste de président de la communauté juive de Belgique. C'est bien là le minimum que notre communauté lui doit, lui qui est la simplicité même et d'une efficacité sans pareille. Aucun responsable communautaire depuis la fin de la guerre ne lui arrive à la cheville sauf peut-être David Susskind z"l.

    Lucie (qui n'est ni une amie ni une connaissance de Mr Bretholz mais simplement quelqu'un d'honnête intellectuellement.

    MERCI DE PARTAGER
    Chers ami(e)s belge, étant donné que personne ne bouge, je me propose d'organiser des rassemblements simultanés devant les médias que sont RTL-TVI , RTBF ( La1), VTM et VRT pour une couverture objective sur la situation entre Israel et l'Autorité palestinienne. Il faudrait qu'on soit minimum 50-60 personnes par site en même temps. J'ai besoin de 3 personnes avec moi pour prendre la responsabilité de chaque site ( 2 personnes parlant le NL parfaitement et un francophone ). Qui me suit ? Bien entendu et comme toujours je suis prêt à donner le lead global à une institution pour autant que celle-ci bouge et fasse quelque chose à part des communiqués. La communauté juive de Belgique et ses amis sont touchés dans leur chair lorsqu'on entend et lit ce qui est relaté .... Qui me suit ?

  • Par Talia - 12/05/2019 - 9:21

    Bonjour Lucie

    Je suis choque par la lecture de votre message.

    Vous avez certainement raison dans votre jugement sur les qualités indéniables de Monsieur Bretolz mais de là à comparer son engagement avec celui de David Susskind de mémoire bénie il y a un pas que je n aurais pas oser franchir.

    Nul ne pourra arriver à son niveau d engagement communautaire. Il y a laissé sa santé et beaucoup plus qu il n est pas utile de décrire ici.

    Talia

  • Par Michel - 16/05/2019 - 22:30

    Et moi je dis tout haut : merci Simon Bretholz d'exister.

  • Par Michel - 16/05/2019 - 22:33

    D'ailleurs je ne comprends pas que l'ambassadeur d'Israël n'ait pas encore fait le nécessaire pour que son pays ait l'honneur de vous compter parmi les personnes allumant une des bougies lors de la fête de l'indépendance à Jérusalem. Ce ne serait que juste mais malheureusement peu de gens se rendent compte de ce que vous avez fait. Alors moi je le dit à haute voix : Vous nous avez redonner la dignité que nous n'avions plu principalement lors des attentats de Bruxelles (place de la Bourse, Tunnel Stéphanie, manifestations devant l'ambassade etc)